Discourir c’est courir en tous sens, alors que la parole est écoute, attention. Elle est intention vers autrui. La parole engage le corps. C’est le charisme.

L’origine de la parole est silence et respiration, c’est le cœur de l’éloquence. Car le silence est nécessaire au travail de la pensée.

Communiquer avec éloquence n’est pas informer, mais communier avec l’autre, dans la justesse d’un rythme commun quand le récit met en jeu créativité, imagination et structuration adaptative.

Les premiers mots improvisés ou non se créent, gorgés de l’expérience de l’orateur, de l’oratrice, en accord avec le public. C’est un dialogue. L’émotion est alors suscitée.

La parole est fondée sur le souffle, qui donne voix et devient chant. La lecture à voix haute de textes d’auteurs permet d’affiner la prosodie. Des techniques vocales spécifiques permettent de ciseler la ligne musicale.

Les textes écrits ou les mots improvisés donnent corps à l’éloquence recherchée.

Le travail consiste ensuite à découvrir et à fourbir les armes stylistiques propres à chacune et à chacun.

Communiquer avec éloquence c’est aussi apprendre à écouter les mots d’autrui et savoir le questionner.

Atelier Éloquence

Comment devenir un bon orateur, une bonne oratrice ?

(1 commentaire)

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :