Joseph est un collègue, nous avons travaillé ensemble à l’université (Sorbonne et UTC) pendant plusieurs années. J’ai pu voir à quel point les étudiants sortaient transformés après quelques heures avec lui. Parfois timides ou introvertis, ils devenaient orateurs et parvenaient à faire entendre leur voix. Il ne s’agit pas seulement de savoir s’exprimer, de maîtriser les codes de l’expression orale en public, mais de découvrir sa propre voix et le chemin pour la faire entendre. Il y a quelque chose de déterminant du point de vue de l’expérience dans le fait de découvrir sa voix, de la faire entendre, dans le passage du statut de spectateur à celui d’orateur. Ce que j’aime particulièrement dans la pédagogie de Joseph, c’est qu’il sait susciter ce passage et l’accompagner, tout en cultivant une forme de sobriété. C’est dans une forme de présence respectueuse, dans une générosité et une écoute désarmantes, qu’il nous accompagne dans la découverte de la beauté de certains silences qu’il y a en nous… et dans le monde, dans l’accueil de nos émotions… et de celles des autres. On ressort vraiment grandi du travail avec lui.